Good Morning Keith est une toute nouvelle marque de prêt-à-porter mais c’est surtout un retour dans les 60’s grâce à sa première collection.

Derrière Good Morning Keith se cache, Julien, un jeune parisien, tout juste diplômé d’un master en Digital Business.

Le nom Good Morning Keith n’est pas s’en rappeler le fameux film de Richard Curtis « Good Morning England », un réel coup de coeur pour Julien. Good Morning England le met de bonne humeur, le fait rire et surtout rappelle à merveille la place du rock à cette époque, lorsqu’il divisait l’opinion publique.

Et Keith ? Tout simplement car c’est le prénom du héros d’enfance de Julien : Keith Richards. La fusion de ces deux éléments a donné le nom Good Morning Keith.

Good Morning Keith

Pour l’anecdote, Julien tenait absolument à avoir un nom en trois mots. Après avoir lu l’interview d’un écrivain new-yorkais dans laquelle il expliquait l’importance d’un nom composé en trois partie, Julien y a réfléchit.

 « C’est vrai que beaucoup d’artistes à succès que j’affectionne particulièrement lui donnent raison : The Rolling Stones, Yves Saint Laurent, John Lee Hooker, Jean-Marie Périer, The Smashing Pumpkins ou The Velvet Underground. Alors pourquoi pas Good Morning Keith ? »

En plus d’avoir trois mots, Good Morning Keith a six mains.

Julien a embarqué sous son aile, sa copine Kelly, tout aussi fan que lui de cette époque. Le duo aux allures de George Harrison & Patti Boyd travaille depuis quelques mois main dans la main avec Paulette : la grand-mère du jeune entrepreneur. Paulette est grand-mère mais n’a rien perdu de sa jeunesse. Elle reste une grande fan de rock et de couture. D’ailleurs, c’est elle qui confectionne les bandanas de la marque à la main.

Sans elleGood Morning Keith n’existerait pas. En effet, Julien est tombé dans la marmite des sixties, très jeune. Il a toujours baigné dans cet univers, grâce à sa grand-mère Paulette et à son père qui est un fan de blues et de rock des années 1960.

Encore aujourd’hui, il découvre de nouveaux trésors appartenant à cette époque, c’est l’une de ses premières sources d’inspiration.

Teeshirt Good Morning Keith

©Clémence Biau

Les influences du créateur sont diverses. Mais la musique fait partie du top 3. Passionné de rock et de blues des années 60, 70 et 90 avec notamment The Velvet Underground, Lightning’ Hopkins, Spiritualized, Sly and the Familly Stoned ou encore Howlin Wolf.

Fan d’images et vrai touche à tout : Julien est aussi amateur de photographie. Ses modèles ? Roger Kasparian, Robert Mapplethorpe, Dorminique Tarlé ou encore Sebastien Zanella qui ont une grande influence sur son travail. Il est alors normal que le jeune créateur s’inspire de certains films à la photographie travaillée comme Grand Budapest Hotel, Her, Moonrise Kingdom, Mommy ou encore American Beauty.

Tout cela se ressent dans l’univers de la marque et surtout sur son compte Instagram qui en inspire plus d’un et nous fait voyager dans le temps. Si vous avez une quelconque affection pour les 60s, les 70s, la musique, la mode, le cinéma ou la photographie, rendez-vous avec Good Morning Keith !

Ce qu’il faut retenir c’est qu’au travers de ses créations, le trio tend à donner une place centrale à la dimension culturelle et au caractère iconique des produits.

Good Morning Keith est une ode aux sixties, aux seventies et à ceux qui ont animé les mouvements culturels et musicaux les plus détonants de la seconde partie du XXème siècle.

©Clémence Biau

©Clémence Biau

La tête dans les 60’s mais les pieds bien sur Terre, le trio sait que le textile est la deuxième industrie la plus polluante au monde ! Il était donc évident pour la jeune marque d’avoir recours à un coton issue d’une agriculture durable et respectueuse de l’environnement. Les produits sont certifiés GOTS (Global Organic Textile Standard), cette certification reconnue mondialement assure un contrôle tout au long de la chaîne de production en tenant compte de critères sociaux et écologiques.

Pour le moment, Good Morning Keith ne propose que des t-shirts avec un aspect vintage et des bandanas car c’est une pièce iconique des années 60/70 !

©JulienAussel

© Julien Aussel

Mais en parallèle, le trio travaille sur de nouvelles pièces, notamment des lavallières, des chemises, des vestes ou encore des jeans et plus tard, pourquoi pas aussi faire des sac et des accessoires.

Et pour les impatients, la marque travaille sur de nouveaux t-shirts et de nouveaux bandanas pour cet été… Stay tuned ! Julien voit grand, très grand. Dans un an, il aimerait pouvoir présenter une collection complète et pourquoi pas ouvrir une boutique. C’est Paulette qui va être contente !

En attendant, vous pouvez retrouver la collection de Good Morning Keith sur son eshop.