Le luxe discret existe-t’il encore ? Dans une époque où l’ostentatoire, le voyant, la folie du logo partout qui nous servent de faire valoir pour montrer l’appartenance à une certaine classe sociale, certaines marques ou maisons continuent d’oeuvrer dans l’ombre pour affiner une élégance naturelle synonyme du luxe discret.

Depuis plus de 130 ans, HANRO confectionne de la lingerie de jour et de nuit et du loungewear au raffinement incomparable pour un confort optimal. Un savoir-faire unique qui se combine à la recherche et à l’innovation dans un but de toujours proposer des pièces qui se portent à même la peau. Pour la dernière collection printemps/été 2018, nous avons voulu en savoir un peu plus sur la maison et sa philosophie en posant quelques questions à la jeune styliste Elena.

hanro-ss-18

Modernists : Peux-tu te présenter ?

Elena : « Mon nom est Elena Panagopoulos et je suis designer pour la collection de jour et lingerie ainsi que pour la collection masculine de Hanro en Suisse. J travaille pour Hanro depuis plus de 6 ans. »

Modernists : Quel a été le déclic pour te lancer comme styliste ?

Elena : « J’ai toujours été intéressé par la mode et l’art. J’ai toujours adoré travailler avec les couleurs, les matières et les formes depuis que je suis une petite fille. La façon dont on peut changer une apparence en utilisant différents motifs ou matières m’ont fasciné dès le départ.

Quand j’ai terminé l’école, j’ai décidé de suivre ma passion et j’ai commencé en étudiant à l’ESMID, une école de mode et de design à Munich. »

hanro-ss-18-1

Modernists : Comment es-tu arrivé à travailler pour Hanro ?

Elena : « Je connaissais déjà Hanro quand j’étais une petite fille. Mes grands-parents étaient de grands amoureux de Hanro et j’adore la lingerie délicate et les looks pures de la marque. Quand j’ai terminé mes études, j’ai décidé de travailler chez eux comme Assitante Design, j’ai été ravie quand Hanro a accepté ma candidature.

Après seulement 6 mois, j’ai eu l’opportunité de travailler sur le design de la collection masculine, et bien sur, j’ai saisi cette opportunité. Au début c’était extrêmement challengeant et excitant mais nous devions gérer le turnover du prêt-à-porter masculin dans des délais très courts.

Deux ans après mes débuts, j’ai eu la proposition de travailler également sur la collection de prêt-à-porter féminin ainsi que sur la lingerie, c’est ainsi que j’en suis arrivée là… »

hanro-ss-18-2

Modernists : Comment imposes-tu ta patte dans une maison qui existe depuis plus de 130 ans ?

Elena : « Je pense que le plus important c’est de réaliser que ce n’est pas uniquement autour de mon style personnel mais une écriture au quotidien avec l’héritage de la marque. Pour moi, c’est essentiel de ressentir l’histoire et de porter attention à comment la marque était d’un point de vue design auparavant. En prenant tout ça en compte, il y a toujours la nécessité de pousser la marque plus loin et de créer la surprise auprès des clients avec de nouvelles collections.

Nous travaillons constamment à moderniser la marque en imaginant de sublimes nouveaux imprimés et patterns. Cette écriture de la marque se fait automatiquement dans tous les choix que je prends, que ce soit sur les couleurs, les designs, les imprimés… »

Modernists : Peux-tu nous parler de la collection spring summer 18 d’Hanro ?

Elena : « La nouvelle collection printemps/été est inspiré par l’esprit frais et sauvage de la côte Basque et de Biarritz. Les couleurs nous font nous rappeler les chauds rayons de soleil et les eaux fraiches de l’océan. La lumière vive avec des couleurs plus calmes comme celle de la rose, de l’eau…

La nouvelle tendance de la saison sont des imprimés ikat et des rayures rappelant celles des chaises longues qui s’alternent avec des imprimés floraux et des rayures marines. Nous avons également fait grossir la collection « Living » en y ajoutant une ligne de vêtements confortables pour les nuits d’été plus fraîches du nom de « Living Relax ». »

hanro-ss-18-3

Modernists : Quelles ont été tes inspirations ?

Elena : « Au tout début de chaque collection, je commence en général avec un moodboard. Je collecte tout ce qui a pu m’inspirer sur les derniers mois. Cela peut aller de la photo de mode, d’art ou même de food. De temps en temps ce sont des feuilles, des perles, des bouts de soie… tout ce qui peut titiller mon inspiration.

Après cette première étape je peux déjà voir que je vais aller dans une direction plutôt maritime. Mais j’aime déjà l’idée de cette ébauche fait d’océans indomptés, de pins, de plages. Les plages de rochers et un jeu de ciels nuageux et de soleil éclatant. Ces contrastes se rejoignent dans la collection, nous proposons des imprimés clairs, des rayures d’un jaune soleil, un rose frais aussi bien qu’un gris et des tons plus voilés comme l’olive ou le marine.

hanro-ss-18-4

Modernists : Pour toi, quelle est la tenue optimale quand tu es chez toi ?

Elena : « La tenue parfaite pour chez soi… c’est pas une question facile. Pour moi, cela va dépendre de mon humeur du moment. Certaines jours j’adore porter des pull-overs très confortables et douillets avec des pantalons de soie très fluides, d’autres jours, je préfère un caftan en modal ou encore je porte mon t-shirt en coton préféré avec des boxers imprimés pour homme. Il y a tellement de possibilités, je ne peux pas en choisir qu’une seule. »

Modernists : Pour toi quelle est la définition du luxe discret, valeurs d’Hanro ?

Elena : « La première chose qui me vient à l’esprit et probablement la plus importante c’est la qualité des matières que nous utilisons et la qualité de confection sur les pièces.
La première chose que vous ressentez quand vous portez un vêtement, c’est son confort, pour nous chez Hanro, il est essentiel de proposer à nos clients une expérience parfaite dans son vêtement.

Mais on ne s’arrête pas là, c’est aussi important pour nous d’être capable de garantir une longévité à nos vêtements. Il n’y a rien de plus frustrant, quand vous pensez avoir la pièce parfaite de la voir abimée après deux lavages. Nos produits sont fabriqués pour durer, c’est ce qui les rend si précieux. Nous travaillons avec beaucoup d’attention sur toutes les étapes de production, du fil jusqu’à la vision finale, c’est pourquoi cela nous prend 18 mois de l’idée de départ jusqu’à la finalisation d’un vêtement. »

Retrouvez la collection d’Hanro sur l’eshop et dans une série de shop.

hanro-ss-18-5