À l’heure où Instagram déchaine les passions et la créativité avec des comptes publiant des photos tous les jours, le court-métrage One Last Frame vient poser la question : et si on pouvait prendre une toute dernière photo, qu’est-ce-qu’on prendrait ?

Réalisé par Niels Windfedt, artiste norvégien, One Last Frame est un court métrage qui va à contresens de l’ère du numérique. Nous prenons tout et n’importe quoi en photo, il n’y a qu’à voir le nombre de photos de tasses de café sur les réseaux sociaux, mais si on devait réfléchir à une dernière image à laisser au monde, quel serait le sujet ? Le modèle ? L’angle ? Le cadre ? Le travail de la chromie ?

Une dernière image comme une image pour la postérité à travailler comme auparavant avec un appareil photo argentique qui limite le nombre de prises de vues pour réfléchir un peu plus à ce que l’on souhaite montrer, garder.

Ce court-métrage, One Last Frame, suit ainsi deux passionnés de photographie, les voix nous expliquent le fil de leur pensées, leurs réflexions sur ce que serait une bonne image, sur ce dont on a envie de montrer, de photographier.

Et vous, quel serait, si vous aviez le choix, la dernière chose que vous prendriez en photo ?