Bienvenue chez Dochilak, l’incontournable nouvelle table qui vient d’ouvrir ses portes dans le quartier d’Opéra, dans celui des Batignolles et bientôt à Montparnasse. Lancée par Sunghak Han et Woojin Lim, le duo derrière « Soon Grill« , Dochilak est déjà un véritable succès. Derrière les jolis lieux et les visuels de ses plateaux, Dochilak propose une cuisine coréenne extrêmement intéressante.

Quand on dit intéressante, on veut aussi dire addictive et parfaitement exécutée. Pour la petite info bonus, Dochilak veut dire « repas nomade » en coréen et c’est autour de ce mot que l’on peut définir parfaitement le restaurant, pensé comme un hybride entre un service impeccable à emporter ou livraison dans des plateaux gourmands. Pour la dégustation sur place, le restaurant à la deco intimiste avec ses tables basses et ses coussins bleus accueillants, est pensé comme des Jumak (taverne populaire), Dochilak est donc tout d’abord un véritable hommage à la cuisine du pays du matin calme avec un plat principal qui s’accompagne d’un ensemble de petits condiments, tous aussi gustatifs les uns que les autres.

dochilak-modernists

Deux menus au choix à des prix imbattables, 12€ pour Soupe+ Entrée + Plat ou 16€ en rajoutant un dessert, sachant que comme on vous disait au-dessus chaque menu à son lot de condiments qui varient selon les saisons. Chaque menu présente une grand choix pour toutes les étapes, entre 3 et 4 entrées et une quinzaine de plats sont proposés pour confectionner votre repas. Nous n’avons pas tout testé évidemment, mais ce que nous avons choisi nous reste encore en tête comme une expérience gustative plutôt très très inédite et visuellement parfaite.

En entrée : 4 raviolis grillés aux crevettes et un Sauté de vermicelles au bœuf et aux légumes. Visuellement quand nos assiettes arrivent, on est déjà surpris par l’attention donné. Ce n’est pas n’importe quel dressage que Dochilak vous propose. La finesse du visuel accompagne délicatement la douceur en bouche dont se compose nos deux entrées. On peut dire qu’il y a une véritable volonté de bosser la forme et le fond chez Dochilak. Les « petits » raviolis grillés sont excellents et le sauté de vermicelles aux bœuf et légumes est une sacrée tuerie.

dochilak-modernists-1

Avant que nos plats ne débarquent, on assiste au ballet des accompagnements qui remplissent la table. Bol de riz blanc ou riz aux céréales, des anchois grillées à la sauce soja, une salade de concombre, un Kimchi (piments + chou chinois) fort en bouche mais on arrive pas à s’arrêter de le piquer avec nos baguettes et des feuilles de sésame saumurées. Voici les plats, un traditionnel Bibimbap au bœuf absolument dément et un saumon sauté à la sauce soja, gravement addictif à la cuisson indescriptible, c’est un bonbon. On finit sur un fondant au chocolat et son cœur « Thé Vert » qui vient terminer la dégustation sur une très bonne impression également.

dochilak-modernists-2 dochilak-modernists-3

dochilak-modernists-6

Foncez vous aussi vous régaler chez Dochilak à Opéra (22 rue Saint-Augustin 75002) ou aux Batignolles (96 rue de Lévis 75017) pour enfin comprendre la cuisine coréenne gastronomique. Si vous n’avez pas le temps de vous arrêter, vous pouvez emporter vos menus et même vous faire livrer entreprise ou non. Rien que d’écrire l’article on a déjà envie d’y retourner.

Retrouvez toutes nos adresses dans la rubrique FOOD.

dochilak-modernists-7