La rappeur suédois, Yung Lean, revient à seulement 21 ans avec un nouvel album, Stranger, qui sort aujourd’hui sur le label YEAR0001. Un troisième album à son image qui mélange plusieurs influences entre hip hop, punk et electro, remplissant toutes les promesses de ce phénomène mondial au ton mélancolique.

Propulsé sous les projecteurs à seulement 17 ans avec ses amis et collaborateurs GUD et Yung Sherman, Yung Lean est devenu un véritable phénomène sur Internet en quelques mois lors de la sortie de Ginseng Trip 2002, il y a quatre ans. Après une année 2016 riche en projets, dont notamment une collaboration avec Frank Ocean sur l’album « Blonde » de ce dernier, Le kid de Stockholm dévoile son nouveau projet minimaliste.

Entre un hip hop envoutant sur « Hunting My Own Skin » et une pop mélodieuse comme sur le morceau « Red Bottom Sky », Yung Lean nous fait planer dans sa mélancolie avec talent. Un artiste qui fascine, qui interroge avec sa gueule de bad boy, le rappeur suédois est aujourd’hui une des valeurs sures créatives de la musique contemporaine. Pour fêter la sortie de ce nouvel Opus, il part pour une tournée hivernale qui débutera le 22 novembre à St Petersburg, avec un passage le 8 décembre à L’Elysée Montmartre.