Nous sommes partis à la découverte de cette nouvelle adresse, Yikou, qui propose un savoureux mariage entre la cuisine traditionnelle chinoise et les produits du terroir français. Caché dans la discrète rue de l’Aqueduc au 49, Yikou est un véritable concept de street-food qui s’affranchit totalement des codes du Dim Sum classique qui investit Paris depuis quelques années, pour proposer des saveurs et des goûts uniques grâce à leur cuisine 100% maison.

Nés de la rencontre entre un chinois, passionné de cuisine française et d’un français, subjugué par la cuisine chinoise, Yikou est le parfait exemple d’un projet multiculturel. Chen et Pierre, les deux fondateurs ont fait appel à l’expertise du Chef Hong-Kongais, Li Chi, pour élaborer toutes sortes de recettes aussi originales que surprenantes. On retrouve par exemple des ravioles où le Litchi-Homard se mélange avec des algues de Bretagne ou encore une Changalette, une crêpe minute chinoise au filet de Bar Français piqué au chorizo chinois…

yikou-restaurant-modernists-6

Nouvelle tendance, les Dim Sum envahissent, pour notre plus grand bonheur, les assiettes de la capitale avec des concepts qui voient le jour un peu partout. Après Yoom Dim Sum ou 21G Dumpling et leur fameux Xiao Long Bao, on part à la découverte de ce nouvel ovni du 10ème arrondissement, à Stalingrad. Un déco folle et obsessionnelle du carré que l’on retrouve sur le plafond lumineux qui donne l’illusion d’un effet en trompe l’œil vertigineux, et les caisses en bois (fabriquées par des menuisiers de la région de Fu Jian, en chine) dans lesquelles sont servis encore fumant vos Dim Sum. Le tout accompagné d’une explosion de couleurs avec des fresques de dragons sur les murs.

yikou-restaurant-modernists-1

yikou-restaurant-modernists

Coté carte, parce qu’on est quand même la pour ça, on retrouve un menu pour le déjeuner à 13.50 avec 8 dim sum ou un Bao Burger + une jardinière de légumes et un riz vapeur. Vous allez avoir un grand choix de Dim Sum avec des recettes toutes aussi affriolantes les unes des autres. Notre choix s’est posé sur :

Hei Charlie : Raviole de saumon mariné au thé noir fumé Lapsang Souchong, julienne de céleri et pâte à l’encre de seiche.

Sacré Kao : Raviole traditionnelle de crevettes condimentée au poivre du Népal. Pâte aux biscuits roses de Reims.

Jackie Tsaï : Raviole de Saint-Jacques, crevettes, carottes fondantes, céleri croquant et pain d’épices

Provençaï : Raviole d’aubergines à la provençale, tomates à l’huile d’olive, pâte de haricots rouges chinois, duo de basilic et graines de tournesol.

Et un Bao Burger totalement dément, le YangBurger : Bao burger au gigot d’agneau mariné façon Xi’an, Accompagné de Chen Fries et d’une jardinière de légumes.

yikou-restaurant-modernists-3

Il n’y a rien à dire, on s’incline devant la finesse, la délicatesse, la créativité et l’onctuosité de l’ensemble des dim sum proposés. Chaque saveur explose l’une après l’autre dans la bouche pour un résultat très très juste. On adore. Notre préféré reste le Hei Charlie, avec sa pâte noire du à l’encre de seiche. Accompagné d’un bulbe Tea Kiwistérie : Thé French Cancan, purée de kiwi, eau de fleurs d’oranger et perles de jus de myrtilles.

yikou-restaurant-modernists-2

yikou-restaurant-modernists-4

Rendez-vous chez Yikou, au 49 rue de l’Aqueduc, 75010 Paris pour un voyage entre deux continents où la richesse de chaque culture culinaire se mélange parfaitement. À L’image d’un autre spot que nous avions testé, Phorrito qui mélange les ingrédients d’une soupe Phô dans un burrito, Yikou réussit également, haut la main, le pari du mariage culinaire. ON Y FONCE. En attendant jetez un oeil sur leur Instagram, Facebook ou leur site.

yikou-restaurant-modernists-5