Si vous prenez cet été le métro parisien, vous entendrez peut-être le flow de PIHPOH résonner dans les couloirs. C’est comme ça que j’ai découvert PIHPOH, de son vrai nom Pierre.

Habituellement dans le métro, on marche vite, on slalome entre les gens, les écouteurs visés sur les oreilles : on est dans notre bulle. Enfin pour ma part. Sauf que de couloirs en couloirs j’ai entendu un son qui m’a intrigué et grande première : j’ai enlevé mes écouteurs ! Je suis restée une bonne petite dizaine de minutes avant de prendre son nom et de repartir à mes occupations.

PIHPOH c’est Pierre, Arnaud Krivaneck (Guitare) et Pierre Michelet (Batterie). Auteur, rappeur et interprète venant de Belfort; Il découvre la culture hip-hop à l’âge de 13 ans avec DJ Frakass qui l’initie à la pratique du scratch. Peu de temps après, il écrit ses premiers textes de rap et collabore avec le beatmaker DJ Ganjak. Lancé en solo en 2007, Pierre est repéré au niveau national en 2011 en présentant son deuxième album Pihpohcondriak dans lequel on trouve notamment des titres partagés avec La Caution, OGB, ou encore Paporeto.

Mais concrètement que raconte PIHPOH dans ses textes ? Il interroge la notion de frontière, questionne les marges, refuse les lignes et déteste les cases. Du partage et de l’humanité. Les deux valeurs chères à PIHPOH. Sa curiosité sans limite l’amène à parcourir le monde entier pour partager son espoir, sa passion et sa bonne humeur.

Pierre et ses musiciens se sont produits en France et à travers le monde au cours d’une centaine de concerts dont les premières parties de Gad Elmaleh au Zénith de Metz et Deluxe en Suisse ou encore avec Iam, Abd Al Malik, Deluxe, Orelsan, Disiz, Claudio Capéo… et dans des festivals tels que Les Eurockéennes de Belfort, le Paléo festival ou encore au Hiphop Al Parque à Bogota. En octobre 2016, PIHPOH a sorti son tout nouvel album: Par vagues. Un superbe clip a été réalisé par réalisateur Florian Coulon pour le titre Mademoiselle (sans doute mon préféré)!

Depuis PIHPOH tourne avec ces titres. PIHPOHOn a pu les entendre entre autre au Paléo Festival Nyon de 2016. D’ailleurs si vous voulez tout voir, un documentaire sur son concert au festival a été diffusé sur TV5 Monde.

A côté de ça, Pierre transmet toujours sa passion mais d’une façon totalement différente. Il prend de son temps pour donner des ateliers d’écritures en milieu carcéral, mais aussi dans les collèges et lycées de sa région natale. Ce qui lui donne l’envie de continuer c’est de voir l’évolution des personnes qu’il rencontre à travers ses ateliers.

Et comme on ne l’arrête jamais, l’artiste s’est dernièrement fait remarqué avec sa web-série ‘’J’irai chanter chez vous’’, inspiré de J’Irais dormir chez vous. Le concept est simple et osé : Sonner, rentrer et chanter chez de parfaits inconnus! Et ça fonctionne !

Le rappeur belfortain fait partie des 300 artistes que la RATP a sélectionné pour ambiancer les sous-sol parisiens. 20 ans que l’opération existe. Un concert est prévu à l’Olympia en novembre. Pour pouvoir y voir Pierre et sa team : il faut voter pour lui. PIHPOH compte sur vous et en échange : un concert mémorable à la clé !