Le dernier film du réalisateur/scénariste anglais Christopher Nolan, Dunkerque, qui sort dans les salles le 19 juillet est tout simplement une pure merveille qui vous tient en haleine du début à la fin. Un film très brut, haletant et excitant qui nous raconte l’histoire de ces jeunes soldats anglais venus aider la France,  et qui se retrouvent encerclés sur une plage du Nord.

Le Synopsis : Mai 1940, 400 000 soldats britanniques dont 100 000 français se retrouvent complètement encerclés par les forces Nazis sur la plage de Dunkerque. Pris au piège entre d’un coté, les allemands qui les pilonnent sans cesse, et de l’autre la Manche. Le film nous raconte l’histoire de cette évacuation, pas forcément très désirée par l’état major anglais, des soldats par voie marine avec pour seul repaire une jetée en bois, pour échapper à une mort certaine. Une armée entière dos à la mer, avec la vue sur leur cote anglaise mais sans aucun moyen d’y accéder.

Christopher Nolan, après la dernière trilogie de Batman, The Dark Knight, Inception, ou encore Interstellar, dévoile aujourd’hui son premier film historique avec Dunkerque, et c’est une première brillante. L’idée de Nolan pour la réalisation de ce film est de le filmer dans une totale réalité. Des vrais Spitfire (avion anglais), les vrais bateaux de l’époque et sur la vraie plage historique de Dunkerque. Les acteurs et les figurants n’ont presque pas eu besoin de jouer, puisqu’ils le disent eux-mêmes ce sont des réactions naturelles. Le but de Nolan n’est pas d’expliquer le pourquoi du comment, mais de se poser en témoin de cette déroute et relater les faits à ce moment précis.

Dés le début, le spectateur est plongé dans le feu de l’action en découvrant l’histoire sur trois récits parallèles différents : La mer, le ciel et la terre. Le film vous tient en haleine jusqu’au bout, le cœur battant à mille à l’heure, vous faites partie de ce corps d’armée qui tente d’évacuer coûte que coûte cette maudite plage de Hauts-de-France. On sent l’armée allemande et la violence qui les entourent sans vraiment les voir directement. Des dialogues qui tiennent sur une page, le film met avant l’humain et son isolement face à la machine de guerre, avec des regards et des sentiments puissants qui vous donneront des frissons.

dunkerque-christopher-nolan

Dunkerque est aussi un excellent mélange de différents ingrédients qui oeuvrent à sa réussite. Tout d’abord, des acteurs formidables avec le chevronné Tom Hardy en pilote de Spitfire, la découverte de ce jeune acteur très prometteur, Fionn Whitehead, le formidable Mark Rylance en plaisancier anglais naviguant à la rescousse des soldats, Kenneth Branagh en Commandant, désemparé mais résistant, l’impeccable Cillian Murphy, et pour finir, une surprise, l’ex des One Direction, Harry Styles plutôt très convaincant en jeune soldat des Highlanders. La réalisation comme on le disait est impressionnante. Filmé en 70 mm, les images sont magnifiques et notamment les plans en avions sont à couper le souffle. Pour finir, tout ce petit monde est accompagné par une incroyable bande son qui vous entraîne encore plus dans le cœur de l’histoire, composée par l’un des plus grands génies de ce genre d’exercice : Hans Zimmer.

On n’avait pas pris une aussi grosse claque depuis un moment. On vous prend par la bras au début, on vous secoue pendant 1h30 ,et on vous jette à la sortie pour en ressortir limite épuisé par tant de stress… Le film Dunkerque sort partout dans les salles de cinéma en France le 19 juillet. À ne surtout pas rater au cinéma tant la magie d’une salle est d’autant plus sublimée par ce genre de film.

dunkerque-christopher-nolan-1