Distribuée par Netflix, la série Glow imaginée par deux papesses du genre, Liz Flahive et Carly Mensch nous plonge dans les années 80 dans un show américain de catch féminin aussi kitsch que clinquant.

Si vous ne connaissez pas les deux têtes pensantes de cette nouvelle série, on vous refait rapidement leurs bios. D’un côté nous avons Liz Flahive, qui a travaillé notamment sur la série Homeland, de l’autre, nous avons Carly Mensch avec Orange is the new black ou encore Weeds. Deux femmes dont les séries font l’unanimité qui se sont les têtes pensantes de Glow, une série féministe qui nous présente des looseuses amenées sur le ring au coeur des années 80.

Glow est kitsh, c’est certain. La série est une plongée dans les costumes à paillettes et les maquillages putassiers avec une dizaine de femmes battantes et s’affrontant sur le ring. Mais Glow, pour sa première saison, met du temps à se mettre en place. On retrouve le personnage principal Ruth, dès le début en actrice de la loose, cantonnée à de la figuration ou des rôles à deux phrases (et à deux balles) qui cherche à percer. Elle se retrouve ainsi dans un casting pour un show TV de catch féminin.

GLOW

La première saison met en place les personnages et présente toute la phase de préparation pour devenir de vraies catcheuses avec des personnages qui ne font pas dans la dentelle et qui jouent sur les clichés ethniques et sociaux. Un univers over glitter pour une série humoristique qui peine un peu à avancer. Cette première saison est un peu molle autant sur le fond que sur la forme et l’évolution des personnages est sans surprises…

Bien loin de l’univers de Orange is the new black, Glow a du mal à nous accrocher à notre écran même si la série reste bonne et qu’elle a l’immense mérite d’être féministe et intelligente. L’accent mis essentiellement sur deux personnages est dommage même si l’on se doute que la saison suivante laissera plus de places aux autres femmes de la série. Dans les points positifs, il est à noter que les personnalités des femmes sont superbes, aussi loufoques qu’amusantes mais malheureusement, pas très attachantes.

On conclue par le fait que Glow est une bonne série mais pas inévitable.

glow-netflix-1