Le monde de Youtube serait-il un miroir des codes de notre société ? Le documentaire « Elles prennent la parole » cherche à identifier la place des Youtubeuses sur la plateforme, en comparant notamment la crédibilité féminine à celle masculine.

Le documentaire commence par une question assez simple : “Est-ce que vous pouvez citer cinq YouTubeuses qui font autre chose que de la mode ou de la beauté ? ». C’est par cet angle d’attaque que les deux réalisatrices de ce dock, Léa Bordier et Lisa Miquet commence le questionnement en faisant participer à la réflexion une quinzaine de Youtubeuses dont Klaire fait Grrr, Natoo, Marion Seclin ou encore Solange te parle.

cu-elles-enparlent-klaire-fait-grrr

Ces professionnelles de la vidéo racontent ainsi, face caméra, les difficultés qu’elles peuvent rencontrer sur la plateforme, qui seraient les mêmes que toutes les femmes rencontrent dans leur vie : problèmes de confiance en soi, crédibilité, légitimité, sexisme, harcèlement, menaces ou encore le cliché des sujets de prédilection féminin comme la mode ou la beauté. Une femme qui parle d’histoire ou de science serait-elle vu par le public comme moins pertinent qu’un homme ?  Youtube n’aurait-il pas pu être un plateforme reflétant une société dont les codes auraient été nouveaux, sans genres et sans attentes sur l’un ou l’autre sexe ?

Cette exposition des Youtubeuses au regard des autres, a ceci d’intéressant que l’anonymat derrière lequel les gens se cachent pour commenter ou menacer ces femmes, permet d’analyser la situation de la femme dans la société. Qu’est-ce qu’on attend d’elle et comment le patriarcat est en train de tomber pour laisser une plus grande liberté. Les Youtubeuse du documentaire « elles prennent la parole », ont ceci en commun, elles y croient et sont déterminées à faire évoluer les mentalités.

Le documentaire complet est à regarder dans la suite, n’hésitez pas à le commenter sur Youtube pour poser vos questions aux réalisatrices.