Ai Weiwei, l’artiste chinois toujours très engagé, réalise encore une œuvre monumentale en hommage aux réfugiés pour sa dernière exposition intitulée « Law of the journey » à la Galerie Narodni de Prague.

Ai Weiwei avait déjà pointé du doigt la détresse des réfugiés via plusieurs oeuvres impressionnantes comme celle réalisée en 2015 à la Berlinale. Il avait mis en place sur les colonnades du Konzerthaus de Berlin 14 000 gilets de sauvetage usagés qui lui ont été donné par les autorités grecques. Cette fois-ci, l’artiste rentre dans une galerie pour exposer, dénoncer et encore une fois éveiller les consciences sur la crise humaine en Europe.

ai-weiwei-law-of-the-journey

« There’s no refugee crisis, but only human crisis… » La crise humanitaire est devenue particulièrement grave depuis 2015, lorsque l’afflux de réfugiés en Europe venant de Syrie et d’ailleurs a connu une escalade spectaculaire. Elle est décrite comme « un abattoir, un effondrement complet de l’humanité, le sommet de l’horreur » par le coordinateur des secours d’urgence des États-Unis, Stephen O’Brien.

ai-weiwei-law-of-the-journey-1

L’œuvre d’Ai Weiwei pour l’exposition « Law of the journey » met en scène de nombreux réfugiés, 300 figurines au total, dans un gigantesque canot gonflable, dont le but est de montrer au monde entier les conditions terribles dont doivent faire face toutes ces personnes. La volonté de l’artiste engagé est également une condamnation des décisions politiques des gouvernements et de leur aveuglement volontaire sur la crise humaine qui se passe actuellement en Europe.

L’œuvre de l’artiste est visible depuis le 17 mars 2017 et jusqu’au 7 janvier 2018 dans la galerie Narodni de Prague.

ai-weiwei-law-of-the-journey-3

Photos : Instagram AI WEI WEI