Y-a-t-il une différence entre un film porno filmé par une femme et un film porno filmé par un homme ? C’est la question fondamentale de ce projet X Girl VS Supermacho qui sera diffusé le 27 février en double écran sur Canal+. Le principe est simple, la partie gauche de votre écran vous montrera un film tourné par une femme et la partie droite un film tourné par un homme.

canal-plus-x-girl-contre-supermacho

Dans le rôle de la réalisatrice : l’ex actrice porno, Ovidie, qui réalise depuis quelques années des films pornographiques féminins et qui tient le blog Le ticket de métro d’Ovidie. De l’autre côté, nous avons le réalisateur Dist de Kaerth, connu pour réaliser des films pornos , des clips musicaux et photographe également.

Les deux réalisateurs ont donc réalisé chacun un film de 26 minutes qui vont vous permettre de visualiser les différences avec ce système de comparaison immédiate sur votre écran. Les décors sont les mêmes, les acteurs aussi, le budget et le scénario sont également identiques. La seule différence, c’est la façon de voir la scène en fonction d’Ovidie ou de Dist de Kaerth, la façon dont ils ont filmés : la sexualité, la réalisation y sont clairement différentes, la musique aussi. On aperçoit alors la perception de l’acte en fonction des deux personnalités : la place de l’actrice, ses positions, son physique (maquillée ou pas, épilée ou pas), l’image qu’on a d’elle…

canal-plus-x-girl-contre-supermacho-1

La démarche de ce double film est de pointer que le porno féminin et masculin ne sont pas identiques : “J’étais frustrée qu’on me dise que le porno féminin, c’était la même chose que le porno masculin. Je voulais montrer plan par plan que ça n’a rien à voir.”(Ovidie)

Le scénario devant être identique, le film a eu des contraintes de tournage supérieures à ce que les réalisateurs ont l’habitude de faire. Il devait, par exemple, être impérativement muet pour ne pas créer un conflit vocal lors du visionnage ou une cacophonie très désagréable pour le spectateur.

Point de vue pratique, c’est Ovidie qui a fait son film la première, choisissant de laisser ses poils à l’actrice Stoya alors que Dist de Kaerth la présente en version « bold pussy ». Les différences risquent de vous sauter aux yeux : sensualité dans l’approche et la façon de montrer l’actrice VS actrice très sexualisé et en attente/demande – sans maquillage VS avec maquillage – vêtements dans un style romantique VS vêtements de dominatrice porno – positions réelles VS acrobaties sexuelles…

Rendez-vous donc pour découvrir les deux films sur Canal+, le 27 février et dans la vidéo ci-dessous pour découvrir l’interview d’Ovidie sur sa vision du porno et sur le projet Canal.