Les écharpes Anna & Co reposent sur l’idée du lien et laisse les écharpes s’assembler, se séparer, se retrouver au gré des envies et des partages. les écharpes sont à boutonner entre elles grâce aux petits boutons que l’on retrouve sur tous les modèles. Une jolie manière de prêter son écharpe, de les mêler les unes avec les autres.

Anna&co-echarpes-modernists-1

C’est sur cette idée de partage que la créatrice d’Anna & Co, Annie Yahi a imaginé sa marque. ses écharpes son comme des talismans que l’on laisse à l’autre pour lui laisser le souvenir de soi-même, de son parfum. Unis ou avec des imprimés, les écharpes Anna & Co s’associent au gré des envies pour une écharpe fine ou au contraire imposante par la superposition des modèles.

« Tiens, voilà mon parfum, mon empreinte, mon souvenir… Je te les donne. »

Anna&co-echarpes-modernists-2

En collaboration avec une Maison lyonnaise permet aux écharpes d’avoir une belle qualité, une belle finition pour en faire un produit unique et original. La première collection (celle de cet hiver) a été élaborée sur la base de photos de voyages, inspirés par la passion de la créatrice pour la moto.

Anna&co-echarpes-modernists-3

Découvrez dans la suite d’autres images du lookbook de la marque pour vous convaincre d’aller faire un tour sur le site et de la suivre sur sa page Facebook et son profil Instagram. Un code promotionnel de 15% de remise est valable du 1 décembre jusqu’au 15 décembre : NOEL15.

Anna&co-echarpes-modernists-4

« Je me souviens de ces longs foulards délavés que l’on se prêtait entre copines, enroulés trois fois, pendants sur nos jeans déchirés, StanSmith usées aux pieds… »

Anna&co-echarpes-modernists-5

« Je me souviens de ton départ, pour trop poins, pour trop longtemps. À l’aéroport, de nos adieux, j’avais glissé mon foulard autour de ton cou. À la place de mes bras. »

Anna&co-echarpes-modernists-6

« Je me souviens de l’avoir aperçue un jour, descendant d’un taxi. Son étole volait autour de son visage, mêlée à ses longs cheveux bruns, dans la bourrasque d’automne. Elle ne m’a pas vue. »

Anna&co-echarpes-modernists-7

« Je me souviens de ta première vraie rentrée scolaire, en primaire, quand j’ai glissé, en cachette, mon écharpe sous ton petit manteau. À la grande école, les doudous étaient désormais interdits.

Anna&co-echarpes-modernists-9